Un jardin sur toit : un atout majeur pour la vie urbaine

Aménagé au sommet des immeubles, le jardin sur toit est un espace vert embellissant le paysage urbain. Partant du même principe que l’installation d’un jardin en terrasse, l’agriculture sur le toit rend possible l’épanouissement des plantes sur les immeubles en béton, en colportant les éléments nécessaires, dont la terre, l’eau et les nutriments afin de reproduire la composition d’un sol cultivable.

Quand le travail aura apporté ses fruits, le potager sur le toit permettra d’égayer le paysage terne des bâtiments en y introduisant la nature.

Les bénéfices réels d’un jardin sur toit

La présence d’un jardin sur toit réduit significativement l’émanation de CO2 dans l’air, car les plantes aspirent le dioxyde de carbone tout en dégageant de l’oxygène durant leur photosynthèse. La reproduction à grande échelle du jardin en terrasse aurait donc un impact réel sur la réduction de la pollution urbaine. En plus d’être un espace d’agrément, le jardin sur toit est aussi une couverture épaisse qui procure le même avantage qu’une couche isolante. En hiver, la maison est donc mieux préservée du froid. De plus, les soupes et potages se font avec de vrais légumes et non une poudre soluble.

Faire un potager sur le toit

Pour intégrer des éléments végétaux sur une terrasse, que ce soient des plantes ornementales ou que ce soit un potager sur le toit, il est nécessaire d’ajouter une couche de substrat. Mais avant cet aménagement, il faut préparer la terrasse pour éviter les infiltrations. Une couche d’argile et de galets servira à drainer l’eau pour l’empêcher d’atteindre la surface dure, ce qui évitera les inondations. Et pour irriguer les plantes convenablement, un système au goutte-à-goutte est recommandé.