Quelles attitudes adopter en cuisine écolo ?

L’attitude écolo, c’est une formule qui s’applique jusque dans la cuisine ! Elle fait appel à des restrictions et de bons gestes à suivre depuis le choix des aliments jusqu’à leur préparation. Le tout, dans un objectif de réduire le gaspillage, de faire une économie carbone et de se régaler de ses mets, la conscience tranquille. La cuisine écolo est un « usage quotidien. »

Agissez en mode écolo !

Pratiquée avec précision et minutie, la cuisine écolo implique un choix sélectif des aliments à consommer tout en faisant attention à leur préparation. Il faut donc se poser les bonnes questions que ce soit sur le conditionnement des aliments, le recyclage des déchets ou encore l’origine des ingrédients. La cuisine écolo nécessite un temps d’accommodation, mais elle n’est guère une contrainte.

Une fois les clés en main, on se régale de la recette écologique maison sans se culpabiliser.

1. Misez sur les produits locaux et de saison :

La cuisine écolo exige quelques sacrifices. La consommation de produits importés devrait être réduite, car elle favorise davantage l’émission de carbone. En effet, en train ou en bateau, le trajet des aliments importés a été long avant qu’ils atterrissent à votre table. Cuisinez votre recette avec des produits écologiques dont l’origine a été toujours bien étudiée. Mieux vaut opter pour les ingrédients locaux et suivant les saisons. Ainsi, en cuisinant un crumble aux épinards au mois d’Avril, vous ferez naturellement un geste écolo.

2. Consommez bio

Le bio rime aussi avec écolo, car qui dit « bio » dit « réduction de pesticides et éradication des hormones de croissance. » C’est donc un exercice de conscientisation, car la société consommatrice d’aujourd’hui a tendance à sacrifier autant la santé humaine que l’environnement en voulant à tout prix faire tourner l’économie industrielle. De plus, les aliments bio gardent toute leur fraîcheur, leurs saveurs et leurs nutriments.

3. Offrez une seconde vie aux déchets

Finalement, tout n’est pas si bon à jeter. Même les épluchures de pommes terre peuvent cicatriser des blessures ! Tout le contenu organique de la poubelle peut se transformer en compost. De quoi bien fertiliser la terre du jardin, ce qui laisse penser à créer un joli potager… Grâce au Feeditbag, la transition des déchets en engrais n’a jamais été aussi simple.

4. Limitez la consommation d’eau

Dites non également au gaspillage d’eau dans la cuisine. Que ce soit pour nettoyer les légumes ou faire la vaisselle, faites toujours preuve d’économie pour dépenser moins d’eau. À cet effet, l’usage d’une bassine peut-être intéressant pour ne pas laisser couler l’eau du robinet trop longtemps. De même, l’eau usée peut encore servir pour arroser les plantes du jardin. Dans le meilleur des cas, l’installation d’un réducteur de débit permet de contrôler la pression de l’eau de l’évier.